Bienvenue Chez Vous

Une visite imprévue

J'étais en vacances et avais fais une bonne grâce matinée en ce jeudi. Je venais juste de terminer ma douche et mon brushing. J'étais juste vêtue de mon peignoir quand la sonnette de mon appartement retentit. J'allais ouvrir. Cétait la factrice m'apportait un courrier et qui formait une ancienne"connaissance" le bien nommé Samir. Nous nous embrassons et ce dernier me lança que j'étais toujours aussi désirable et je lui retournais le compliment en souriant. Il me présenta sa collègue Martine qui devait avoir la quarantaine. Elle était jolie, souriante ,brune aux yeux bleues avec une belle poitrine et un beau cul. Je leur proposais de boire un verre, chose qu'il acceptait bien volontiers car leur tournée finissait par moi. En rigolant, je leur dis "quel honneur". Samir m'expliquait qu'il avait réussi le concours de postier et qu'il finissait sa formation. Je leur servais un coca. Samir en profitait pour me demander ou était les toilettes tandis que je discutais avec Martine. Elle me disait qu'elle était divorcée avec un grand garçon. Je lui dis que j'avais connu Samir quelques années en arrière. Elle me souriait... Je n'avais pas vu revenir Samir qui était derrière moi. Celui çi ouvrit mon peignoir en prenant mes seins. Je me levais vigoureusement et lui demandais d'arreter. Il me tenait par le bras et me fixait bien dans les yeux en me disant "je vais rappeler "à Martine qui tu es véritablement... J'étais rouge avec un sentiment de honte. Dans la discussion mon peignoir s'était un peu ouvert laissant apparaitre ma nudité. Martine s'approchait de moi et me m'ouvrit le peignoir avant qu'il ne tombe a mes pieds. Samir lui dit " tu es toujours aussi baisable"...mais tu as raison Samir lui repondit Martine. Elle jouait mes tétons qui durcissait immédiatement tout en ne me laissant pas insensible au niveau de ma chatte qui s'humidifiait. Samir avait déjà fait tomber son pantalon. Martine lui dit "elle n'est pas insensible à notre "action Samir". Je m'agenouillais et me mis à sucer cette belle bite qui m'était présentée. J'alternais entre sucions sur le gland et grand coup de langue. Martine dénudée s'était placée entre mes jambes et jouait avec mon clito. Je commençais bien à mouiller. Samir halletait de plus en plus. Elle avait introduis mon anus. Non pas ça Martine. Tais toi salope et occupe toi de Samir. Elle continuait. Je te la prépare. Tu n'auras qu'a choisir son trou Samir. Ce dernier se retira de ma bouche. C'est vrai j'étais bien mouilée et je commençais à jouir. Samir me positionna en levrette. Elle est belle comme cela "une vrai petit chienne" Samir. Ce dernier me pénétra dans la chatte d'abord tandis que Martine jouait avec mes seins en tirant sur mes tétons. J'étais dans un état second tellement le jouissance était forte. Samir n'arretait pas de me" pistonner". Encule cette salope lui dit Martine chose que samir ne se fit pas prier. Il me prenait d'un coup s'enfoncant jusqu'à la garde. Je criais d'abord de douleur mais de jouissance par la suite. Il allait de plus en plus vite dans mon cul qu'il claquait de temps à autre en me disant "tu aimes salope". Oh Samir je peux te dire qu'elle aime ses tétons sont tous durs lui disait Martine. Samir me prit par les cheveux pour que je lui offre mieux mon cul en me cambrant et en offrant mes nichons qui était bien pétrit par ma factrice. Ce dernier n'en pouvait plus en m'envoyait son sperme bien chaud dans mon cul. Je m'effondrais sur la moquette dans un état second. Martine me mit sur le dos et entrepris de nettoyer ma chatte et mon cul. "Fais ca bien" lui ordonna Samir pendant que ce dernier me demandait de lui nettoyer la bite. Chose que je fis avec ferveur. Lui en profitait pour malaxer mes seins dans tous les sens. Sa bite avait repris de sa splendeur et était opérationnelle. La factrice avait fini et me dit "petite pute suce le a fonds" je veux qu'il enduise tes nichons et ta bouche de son sperme. Tout en le sucant, je le branlait et Samir n'en pouvait plus.Il me fit ouvrir la bouche et deversa sa liqueur blanche là ou Martine le souhaitait. J'était sur les rotules. Nous primes une douche bien agréable ensemble. Mes "invités" se réhabillèrent et partirent. En nous embrassant Martine me dit à l'oreille "à bientôt" ma chérie. Cela sera pour la prochaine fois.

Anonyme



24/05/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres